Taste of Paris 2019 : la gastronomie à la fête

Je rentre tout juste de cette nouvelle édition de Taste of Paris. Je n’ai pu aller qu’à une seule session cette année, je ne peux donc pas te parler de tout ce que l’on peut y trouver/découvrir/déguster…. Mais je suis sûre que ça te fera quand même saliver ! 😉 Et si tu y vas aussi cette année : n’oublies pas de me donner tes coups de coeur.

Taste of Paris : présentation

Il est possible que tu ne connaisses pas ce festival. Pour la 5e année consécutive c’est le magnifique Grand Palais qui accueille les gourmands sous sa verrière. Pendant 4 jours, tu es invité.e à déguster des plats et desserts de grands chefs (présents) et à rencontrer des producteurs et artisans. Des animations et des cours de cuisine sont aussi au programme. Bref, un rendez vous incontournable pour tous les gourmets qui rend (un peu plus) accessible la gastronomie française !

Côté salé

Étant sur place avec mon mari, nous nous sommes concentrés cette année sur le salé. Au total nous avons dégusté 4 plats.

Très agréable surprise avec l’un des plats de Frédéric Anton (Le Pré Catelan) : le saumon, fumé au bois de cerisier, confit, crème de wasabi frais et caviar (12€). Le saumon était extrêmement tendre, la crème délicate. Une jolie proposition.

Simone Zanoni (Le George) propose des tortelli des veau braisé et vieux parmesan (8€). Des saveurs prononcées et une belle maîtrise des goûts. Un vrai plaisir !

Nous sommes enfin allés du côté des plats de Denny Imbroisi. Je t’ai déjà parlé de mon délicieux repas dans l’un de ses restaurants (Malro – http://viensjetemmene.org/je-temmene-dejeuner-au-bord-de-la-mediterranee-sans-bouger-de-paris-2/). Je suis donc allée vers ces plats les yeux fermés. Le premier, les rigatoni cacio e pepe à la truffe noire de Molise (8€), était un délice ! Gourmand et prononcé en truffe, nous avons léché le fond du plat …😜 En revanche, très très grosse déception pour le second plat : les spaghettoni alla carbonara (12€). Peu garnie, peu de savoureuse, mais surtout très sèche, cette assiette nous a vraiment déçue…

Le coin sucré

J’avais déjà bien mangé…mais j’ai craqué pour le dessert proposé par Maxime Frédéric (Four Seasons Hôtel George V). Je dois t’avouer que j’étais fière d’avoir ce dessert qui a fait beaucoup d’envieux (une quantité limitée). Je spoile d’emblée ! Une beauté à regarder, une régalade en bouche. Un seul mot : « bravo ».

Côté boisson

Parcequ’il faut bien s’hydrater… tu as le choix entre champagne, bières, vins et soft. Par exemple, nous avons pris deux coupes de champagne Laurent Perrier à 28€/ les deux, et une bière à 6€ le verre (+1€ la consigne).

Je te conseille aussi d’aller tester (et d’acheter pour en avoir chez toi) les délicieux jus et nectars d’Alain Milliat. Un régal !

Non loin de ce stand, il y a celui des Vergers de la Silve qui propose des jus de pomme et des pétillants de pomme (sans alcool) qui valent vraiment le détour.

Les producteurs et artisans

Ce qui est chouette lors de ce festival, ce sont aussi les rencontres de producteurs ou artisans que tu peux faire. Il y en a beaucoup et je n’ai pas pris le temps de tout voir ! Mais en voici quelques-uns qui ont retenu mon attention.

Les délicieuses confitures de la Maison Perrotte sont à tester absolument. Les fruits sont sublimés et certaines associations de goûts sont canons.

Si tu es gourmand.e, j’ai déniché le top du top : O Mà ! Comme ma propre famille est originaire de Corse, j’y suis allée avec bienveillance. Et je peux te dire que j’ai fondu, notamment pour leur régal à la noisette.

Pour des apéros gourmands et aux saveurs méditerranéennes, vas tester les produits de la maison Kalios !

Les fromages de Marie-Anne Cantin étaient proposés en dégustation sur le stand de Monoprix. Comment résister ?

Au final

Les assiettes sont toujours en format relativement réduit mais les découvertes culinaires sont nombreuses et facilitées puisque réunies dans un seul lieu. Le lieu justement : il est toujours aussi beau. N’oublies pas de lever les yeux de temps en temps pour profiter de la verrière. Les échanges avec les producteurs et artisans sont toujours aussi chouettes.

Si tu y vas demain, dimanche, je te conseille d’aller déguster les propositions de Michel Rostang (Le train bleu – « chefs de gare »-), les desserts de Phillipe Conticini et ceux des chefs Relais desserts. Tous les 3 ne seront là que demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *