Les whiskies de la Maison Benjamin Kuentz

Whisky Benjamin Kuentz

Inspirés de l’art de vivre à la française, mais aussi des saisons, les whiskies de Benjamin Kuentz sont (d)étonnants. Découvrez les nouveautés de cette jeune mais jolie maison.

Le whisky à la française

La France est l’un des plus grands consommateurs de whisky écossais mais notre pays a une catégorie de whiskies toute petite, malgré un savoir faire bien présent.

Alors après s’être posé la question « et si nous, les français, on avait inventé le whisky, quelle direction ont aurait pris ? », Benjamin Kuentz à décidé de rendre concrète sa passion pour le whisky. Il y a 6 ans, il fonde alors son entreprise et devient éditeur de whiskies.

« Je ne sais pas distiller mais je pense à l’envers (l’histoire, la recette, le goût avant tout) et ensuite je choisis de travailler avec une distillerie. » Ainsi, comme un chef qui élabore une recette, il collabore avec huit distilleries partenaires. Il ajuste l’affinage, travaille des fûts. Plusieurs critères sont importants pour le créateur : le 100% français, des whiskies en rapport avec chaque saison, savoir s’adapter aux régions… et rester libre ! Car Benjamin Kuentz fait confiance à son instinct pour mener à bien la dernière étape, mais néanmoins primordiale : l’assemblage. Avec minutie, amour du produit et de ceux qu’il rencontre (vigneron, partenaire), il trouve sa voie. Et nous dévoile des whiskies délicats, tous différents.

Un nouveau lieu de partage

Depuis quelques semaines, c’est au cœur du quartier de Solferino (Paris 7e) que Benjamin Kuentz a posé ses valises. Ou plutôt ses jolis flacons. Ce n’est ni un showroom, ni une boutique, ni des bureaux. Ou plutôt, c’est tout à la fois. Avec un seul objectif : favoriser les échanges et le partage. « Cette année, j’ai fait le choix de nouveaux locaux, je dévoile ainsi une partie de mon univers. En tant qu’éditeur de whiskies, j’ai choisi ce quartier comme un clin d’œil à l’univers de l’édition. C’est un bel écrin pour échanger avec nos clients pros mais aussi avec des passionnés ou des curieux. » Cerise sur le whisky : le soir, des ateliers de 2h (pour 10 à 12 personnes) vous permettent de faire un assemblage et de repartir avec votre propre whisky !

Place à la dégustation !

Pour profiter pleinement des propositions variées de la Maison Kuentz, n’hésitez à déguster un whisky en fonction du moment du repas ou de la journée.

En apéritif

Le Végétal musette est l’un des deux derniers whiskies écrits. Pensé pendant le confinement, il transmet en toute logique des envies de partage et d’évasion : un whisky généreux et ensoleillé. Désaltérant, il est idéal avec un cocktail festif.

Avec des huîtres !

La bouteille (D’un) verre printanier est aussi élégante visuellement qu’à la dégustation. Il s’agit du premier whisky écrit par Benjamin Kuentz. Sa ligne champêtre dévoile des notes fruitées et florales. Une belle dose de fraîcheur ! Son côté iodé se marie à merveille avec des huîtres (si, si !).

Pour le dessert

Amateurs de gourmandises sucrées ? Il vous faut à tout prix tester Aveux gourmands. Fait en Bretagne, cest un veritable whisky gourmand, avec un esprit de dessert (ah les souvenirs de caramel au beurre salé…). Dégusté par exemple avec une pavlova de La Meringaie (et sa ganache au whisky), il confirme qu’il est très agréable pour finir un repas.

En digestif

Pour rendre hommage aux vignerons, une fois par an, Benjamin Kuentz dévoile une édition de whisky Aux particules vines. Ce whisky contemplatif, brut de fût 100% pineau, se boit seul tant sa puissance aromatique est intéressante. Au nez, vous y devinerez des notes de fruits rouges mais en bouche vous serez étonnés des notes de poires pochées et de son côté vineux. Sa belle couleur provient d’ailleurs du fût de vin rouge dans lequel il a vieilli.

Pour des moments d’exception

Même si ce n’est pas pour tout le monde, il était important pour moi de souligner une étonnante collaboration insufflée par les racines Brestoises de Benjamin Kuentz : la bouteille « sous la mer ». Partant du constat que vin et champagne vieillissent sous la mer, il s’est demandé « pourquoi ne pas essayer avec du whisky ? » C’est ainsi que pour relever ce challenge un peu fou, il a plongé, pendant un an, des bouteilles et des fûts sous la mer, à -20 ou -50m. Le verdict ? « À ma grande surprise, il y avait un impact et certaines choses étaient vraiment très bonnes ! Je ré-ouvre toutes les bouteilles puis je les ré-assemblent pour des whiskies de gastronomie. » Ces bouteilles d’exception ne sont pas bien nombreuses : 330 bouteilles sur les 800 immergées l’année dernière… Mais ce qui semble intéresser Benjamin Kuentz ce n’est pas tant le résultat, c’est aussi l’observation et la découverte du phénomène d’osmose avec l’environnement marin. Un homme curieux pour toujours proposer des whiskies de qualité et nous permettre d’en profiter pleinement.

Pour en savoir plus

Adresse : 27 bis Rue de Bellechasse, 75007 Paris

Distribution : les whiskies de Benjamin Kuentz sont distribués chez les cavistes et dans la restauration/hôtellerie. Vous pouvez vous rendre sur place pour les découvrir et vous les procurer.

Tarifs :

Végétal Musette : 62€ les 70cl

Aveux gourmands : 61€ les 50cl

(D’un) verre printanier : 61€ les 50cl

Aux particules Vines #6 : 85€ les 50 cl

Atelier « créez votre whisky » : 85€

Site Internet : https://maisonbenjaminkuentz.com/


Crédits photos : Maison Benjamin Kuentz

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :